LEPAT
 

Locations of visitors to this page

Voter  Votez pour ce site en 2 secondes, votre avis est intéressantVoter

(JPEG)
Manuel d'Etudes Humanites Classiques Africaines
 

 

Ce premier manuel d'études pédagogiques conçu par Jean Philippe Omotunde, vous permettra d'apprécier les Humanités Classiques Africaines, à travers 16 modules de cours (civilisation africaine antique et apprentissage de la lecture des hiéroglyphes).

Le terme « Humanités Classiques Africaines » a été utilisé pour la première fois par le professeur Cheikh Anta Diop pour désigner le patrimoine historique Égypto-nubien de l'Afrique noire. Ces Humanités couvrent une période qui va de l'apparition des premières agglomérations urbaines dans la région de Nabta (Ouest d'Abou Simbel) vers 9 000 avant l'ère chrétienne, à la conquête de l'Égypte par Alexandre le Grand. Elles représentent indubitablement un « Âge d'or » pour l'humanité en raison des diverses découvertes faites par les anciens Africains (invention des mathématiques, de l'écriture, du calendrier, de la médecine, de la royauté...).

Les récentes fouilles archéologiques et les nouvelles datations nous permettent aujourd'hui de revisiter le passé de l'Afrique. C'est en ce sens que cet ouvrage est une contribution importante à la compréhension de l'histoire, de la culture et de la philosophie des Africains et de leurs descendants.

Au-delà de l'Afrique, Jean Philippe Omotunde vous invite également à redécouvrir l'histoire universelle de l'humanité.

 

« Le Nègre vous emmerde ».

 

(JPEG)
LE NEGRE VOUS EMMERDE
 
« Le Nègre vous emmerde ». Ce fut la réponse qu'Aimé Césaire réservait aux racistes. Claude Ribbe estime que cette formule lapidaire reste juste aujourd'hui, même après la mort du « chantre de la Négritude ».
 
Il explique pourquoi : avant son décès, ce n'est pas au poète qu'ont rendu visite les prétendants au mandat de Président de la République. Ils défilèrent tous à Fort-de-France, de Ségolène Royal à François Bayrou, de Dominique de Villepin à Nicolas Sarkozy...
 
Et puis, après l'avoir méprisé, voire persécuté, la France lui a offert des funérailles nationales et des tonnes de fleurs de rhétorique. Reste en suspens la question de son entrée au Panthéon. Faudra-t-il y mettre ou non sa dépouille mortelle ?
 
A partir de là, Claude Ribbe interpelle les Français. Sont-ils enfin capables de regarder en face la réalité de leur racisme ?
 

Ce titre est pour le moins provocateur...Le Nègre vous emmerde fut la réponse qu'Aimé Césaire réservait aux racistes. Cette formule lapidaire reste juste aujourd'hui, même après la mort du chantre de la négritude.

Sans pitié envers la classe politique 
Tous les leaders sont allés enterrer Aimé Césaire en Martinique, comme s'il était un politicien martiniquais, alors que c'est aussi un grand auteur français. Mais n'oubliez pas que pour un politique, un bon adversaire est un adversaire mort.

Ces politiques n'avaient rien à faire à ses funérailles...
La présence de François Bayrou à son enterrement était indécente, car lorsqu'il était ministre il a supprimé un texte de Césaire des programmes scolaires. On se rappelle que Ségolène Royal avait comme président à son comité de soutien de Montpellier Georges Frêche, un homme qui déclara qu'il y avait trop de Noirs dans l'équipe des Bleus. Enfin, est-ce que Dominique de Villepin, surnommé le chantre des bananiers, avait une légitimité pour parler du poète.

comment Nicolas Sarkozy enterre une loi qui était contestée (le fameux article 4 de la loi du 23 février 2005 sur le rôle positif de la colonisation) pour être reçu par le poète.

Césaire entre au Panthéon...
Cette idée fait son chemin, elle aurait même été retenue par le gouvernement... mais à cause d'une fuite, Ségolène se l'est appropriée et le gouvernement, depuis, fait machine arrière.

Vous n'êtes vraiment pas tendre pour Bayrou et Villepin...

Ils ont défendu la théorie de l'enracinement qui me rappelle des choses nauséabondes. En clair, les théories de Maurice Barrès. Pourquoi n'exhume-t-on pas Rousseau pour le rendre aux Suisses et Jaurès aux Albigeois ?

Un penseur de droite ou de gauche 
Je ne suis pas un homme de gauche quand je vois Ségolène Royal minimiser les propos de Georges Frêche et je ne suis pas un homme de droite lorsque j'entends certains défendre le projet de loi sur le rôle positif des colonies. En clair, il y a des cons et des salauds à droite comme à gauche.

Les Français sont-ils racistes ?
Ils le sont sûrement plus qu'ils ne le pensent et moi je suis là pour le leur rappeler.

 

Flèche - direction indiquer montrer sens précédent suivant next previous main back



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement